J’ai récemment visité un site qui avait un menu « blog », et en suivant le lien je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un sous-domaine qui avait sa propre copie de WordPress. Ce n’était pas la première fois que je tombais sur ce type de configuration. Il existe plusieurs sites qui contiennent deux installations de WordPress, une pour le site et l’autre pour le blog. Si vous avez commis la même erreur, ce tuto est pour vous. Vous apprendrez comment avoir une section blog sur votre site.

WordPress est un
Système de Gestion de Contenus (SCG) développé et maintenu par une communauté.
En conséquence les utilisateurs de WordPress reçoivent régulièrement de
nouvelles versions et doivent procéder à des mises à jour. C’est pareil pour
les thèmes et extensions installés : il faut constamment procéder à des mises à
jour autant pour des raisons d’esthétique que pour des raisons de sécurité.

WordPress est une plateforme sécurisée. La communauté de développeurs qui la maintient est très active. Mais là, il s’agit du cœur de WordPress, et même si WordPress propose aux développeurs un éventail de fonctions permettant de sécuriser les données qui sont manipulées, cela ne nous dispense pas de prendre des précautions supplémentaires pour sécuriser un minimum votre plateforme. Dans cet article, je vous donnerai quelques conseils pour augmenter le niveau de sécurité de votre plateforme.

Quand on a un site ou un blog, la question d’optimisation se pose très vite. On veut voir son site se charger en quelques centièmes de seconde et les pages s’ouvrir à peine le visiteur a cliqué sur un lien. S’il n’existe pas à ma connaissance de formule magique pour réaliser ce vœu – informez-moi si vous en trouvez une –, il existe cependant des outils qui permettent d’améliorer son score. Dans cet article, je vais lister quelques techniques qui permettent d’alléger un site et donc de le rendre plus rapide et mieux optimisé.

WordPress est un système de gestion de contenus (CMS). En tant que tel, il propose plusieurs types de publications à ses utilisateurs. Les plus utilisés de ces types sont les pages et les articles. Depuis la version 5.0, WordPress propose un nouvel éditeur de texte baptisé Gutenberg qui a une approche basée sur les blocs. Dans cet article, nous verrons comment créer un article sur WordPress en utilisant l’éditeur Gutenberg.

Depuis fin 2019, un nouveau coronavirus baptisé COVID–19 fait des ravages dans le monde. En quelques semaines, plusieurs pays ont été touchés par ce virus, causant des milliers de morts et ces centaines de milliers de personnes infectées à travers le monde. Plusieurs sites, sur internet, permettent d’avoir des statistiques en temps réel de la progression du virus. Sur WordPress, de nombreux plugins ont été ajoutés, permettant d’intégrer les données sur la pandémie dans les sites. Dans cet article je vous présente quelques-uns de ces plugins, au cas où vous voudriez vous aussi ajouter des chiffres sur le coronavirus sur votre plateforme.

Quand on tient un blog ou un site, on a parfois besoin d’avoir accès aux statistiques des visites, que ce soit pour affiner sa stratégie éditoriale ou de contenu, pour d’éventuelles négociations avec des annonceurs, ou pour toute autre raison. Parmi les outils qui permettent d’avoir les statistiques relatives aux visites sur un site, figure en bonne place Google Analytics. Sur WordPress, il est possible d’installer et de configurer cet outil d’analyse très puissant fourni par Google.

WordPress est un Système de Gestion de Contenus (SGC) extrêmement modulable. En d’autres termes, les utilisateurs ont la possibilité d’étendre les fonctionnalités du SGC, en fonction de leurs besoins. Dans la pratique, il s’agit d’installer des plugins, ou extensions qui pourront étendre les possibilités de la version « nue » de WordPress. Cet article vous expliquera en détail comment installer un plugin sur votre site WordPress.